Ça P.I.C., mais ça fait pas mal.

Retour d'expérience de Julien B.


La pédagogie initiale commune (autrement dit P.I.C.) s'installe tout juste dans le programme des formations de la SNSM. 

     - Côté Secourisme, une présence aux cours des nouveaux est conseillée. Puis l'aide-formateur se rend une semaine en formation pour passer le monitorat. A la fin de celle-ci, les participants deviennent (ou pas)              formateur secourisme.

     - Côté Nautik, une année d'aide-formateur est requis (du moins, pour le CFI de Caen) et sont évalués par l'ensemble des formateurs lors du stage mer. Ils sont aptes, l'année suivante, à former les nouveaux.

 

Le parcours des aide-formateurs ne changent pas mais le P.I.C. intervient comme un "PLUS". Il n'est pas obligatoire mais pourrait le devenir. 

 

Julien BARBEDIENNE (formateur Secourisme et Nautik') est the First au CFI.

Il s'est rendu, avec 12 autres sauveteurs à Eguzon, à 45mn de Chateauroux, du 21 au 30 octobre pour le P.I.C. Secourisme.

 

" J'ai trouvé que c'était une formation très intéressante, très intense en terme de travail et très stressante. Les formateurs étaient supers mais assez exigeants afin de nous amener au plus haut. "

 

Formation longue en terme de temps et très prenante quotidiennement ;

 

8-12h, 14h-18h avec formateurs puis du travail personnel le soir jusqu'aux environs de 23h, des fois plus. 

 

A toi de jouer Julien, tu n'as plus qu'à nous montrer tes talents !